Publié le 9 commentaires

Placard “Boutons”

Il y a quelques semaines, en même temps que le deuxième chevet bleu, j’ai acheté pour la somme ridicule de 1€ (qui dit mieux?) un petit placard à tiroirs. Je n’ai pas eu le temps de bien le regarder, mais une fois à la maison, je me suis aperçue que c’était une petite armoire pour vêtements de poupées, probablement fabriquée par un papa pour sa fille… qui doit être bien grande aujourd’hui.

placard-boutons-01

Même s’il l’a fabriqué avec amour, ce placard est fabriqué avec des restes de bois: parquet, aggloméré, contreplaqué, il y en a pour tous les goûts.
Les tiroirs en contreplaqué ne sont même pas vernis, les poignées sont faites d’un morceau de bois cloué.

Il était un peu en vrac. La porte droite était déjà arrachée, la gauche ne tenait que par une charnière.
J’ai surtout travaillé sur les tiroirs. Je trouvais que leur avant n’était pas esthétique : j’ai arraché les poignées. J’ai ensuite collé une nouvelle façade en médium de 3 mm afin de camoufler la glissière (j’ai un trou, je ne sais plus comment ça s’appelle!)

Même si j’ai tout de suite trouvé la couleur de fond, j’ai cherché assez longtemps le thème que j’allais choisir pour le décorer.
J’ai même pensé peindre une petite demoiselle sur les portes… mais j’ai trouvé que c’était un motif trop élaboré.

placard-boutons-05

Je n’étais pas convaincue.

Quand il a été temps de réfléchir aux boutons pour les petits tiroirs, je ne suis pas allée chercher bien loin. C’est une petite penderie, si je faisais des boutons “boutons”!

placard-boutons-04

J’avais déjà réalisé des boutons de portes en pâte fimo, mais j’avais eu un problème : le boulon utilisé comme axe avait fini par tourner dans le vide… ce qui rendait impossible la fixation.
Pour ne pas avoir ce problème, j’ai fait une sorte de pelote de fil de fer autour de la tête du boulon avant de faire le bouton en Fimo tout autour… Vous vous y retrouvez entre le bouton et le boulon???

placard-boutons-06

Il avait deux portes au départ, mais à l’usage, j’ai constaté que s’il y avait une porte à droite, il devenait difficile d’ouvrir les tiroirs. Bye bye la porte droite!

Pour la gauche, j’ai peint des ronds en couleurs, avec quelques motifs, pour reprendre le thème des tiroirs. Les trous et le fil sont symbolisés par du cerne acrylique argent, sauf pour le plus grand bouton, où c’est une petite poignée de tiroir que j’ai trouvé chez un destockeur.

placard-boutons-03

Je connais deux demoiselles brunes chez qui il pourrait se trouver une petite place pour qu’elles y rangent leurs trésors!

Edit du 20 mai 2008 :
Le voici dans sa nouvelle maison :

romane-et-placard-boutons

Avec Mamzelle Romane qui va fêter ses 3 ans la semaine prochaine…
Il va falloir encore attendre un peu pour que la 2ème demoiselle brune, Mamzelle Jeanne, puisse jouer avec, elle aussi…
Publié le 34 commentaires

Housse de canapé

Le jour J de mon déménagement se rapproche à grands pas. Nouvel espace, nouvelle déco? Non pas vraiment, mais j’ai envie de changer certaines petites choses.
Samedi matin, je suis allée dès l’ouverture là où j’ai acheté pas mal de mes meubles, la communauté Emmaüs de ma région. Suis-je radine? Non, mais je trouve souvent de petites choses pas chères qui m’inspirent et j’adore vraiment les retaper ou les customiser.
C’est toujours un peu l’inconnu, parce qu’il y a quand même de grandes chances de ne pas y trouver son bonheur.Je commence toujours mon petit tour par le bric à brac, situé juste à côté de la benne, et parfois la limite entre les deux n’est pas franchement flagrante.Ensuite, je file sous la serre où sont rangés tous les meubles vraiment pourris. Et là, je tombe sous un meuble bas des années 50 à vue de nez, avec des portes toutes simples comme on en trouvait partout après-guerre. Il est vraiment dégueulasse, gras sous les doigts, mais je sens un potentiel, surtout quand on me dit le prix. (10€)planw_57
Il est très lourd, ce qui tombe bien puisque je veux en faire un plan de travail. Je vais changer les poignées, le décaper (pas du tout difficile, parce qu’en dessous de la couche de crasse, il n’y a plus rien que le bois!) et ensuite créer un nouveau plateau supérieur.Je termine par le nouveau bâtiment de la communauté où on trouve les meubles les plus dignes d’être répérés par les brocanteurs et là, je tombe sur un canapé… entièrement déhoussable, dont la housse est vraiment abîmée, mais la structure comme neuve.

canape-03_2

Et là, comme vous pouvez le voir sur la photo, je me suis laissée tenter!

Pour refaire la housse, ma maman a gentiment décousu l’ancienne. Nous avons choisi un tissu pas cher dans un magasin de déstockage… Je ne suis pas complètement sûre de la couleur du velours, mais sur le moment, je trouvais que c’était le moins mauvais choix. J’ai repris l’ancienne comme patron pour la nouvelle.

canape-01

canape-02

 

Nous nous sommes installées à deux machines à coudre, et 10 heures plus tard, la housse était presque terminée. Quand même!

canape-04

 

Coût total de l’opération:
45€ pour le canapé chez Emmaüs
52€ pour 6,80 m de velours et 3 bobines de fil.
30€ pour 3m de toile rayée.
Toutes les fermetures éclair et les velcros ont été récupérés sur la housse originale.

Soit un canapé très honorable pour 127€

Mise à jour du 17 janvier 2010 :

C’est vrai que je n’étais pas sûre pour la couleur, mais je l’ai gardée quand même presque 4 ans… Depuis quelques mois, j’avais envie d’autre chose, d’un velours gris anthracite. je n’étais pas pressée, mais je regardais régulièrement à mon magasin habituel et sur internet si j’en trouvais.

Bingo l’autre semaine, sur le net, j’ai acheté 8 mètres à 7,50€ le mètre soit 69 € avec les frais de port.

canape-2

A Ajouter à l’addition précédente : un canapé très honorable pour 196€.

Edit du 9 mai 2010 : On me l’a demandé plusieurs fois par e-mail :  je n’ai pas fait de patron papier de la housse de ce canapé.