A propos

Bonjour !

Je m’appelle Bernadette, j’ai 47 ans et je vis avec mon amoureux et nos 2 chats dans une maison à la campagne près de Granville non loin du Mont Saint-Michel.

En 2006, j’ai créé le blog Bab la bricoleuse. L’idée, c’était “tiens, viens voir que j’ai fait, ça te dirais de faire pareil?”.

En 2008, oui, je sais ça date un peu, j’ai gagné un prix pour ce blog : je ne l’ai jamais reçu et le festival a fait long-feu, mais ça a attiré l’attention de quelques journalistes et d’une éditrice.

En 2009, est donc paru mon livre 30 idées de bricolage pour la maison aux Editions Créapassions. Pas vraiment un succès, mais mon éditrice m’en a commandé un second. C’est là que tout est un peu parti en cacahuètes. Si vous êtes très curieux sur ma vie, je vous conseille de lire cet article.

J’ai toujours rêvé de vivre de mes mains et de ma créativité. Il y a un an à peu près, j’ai décidé de faire de ce rêve une réalité. Le processus de transition a été long. Une bricoleuse / blogueuse DIY / manipulatrice en radiologie ne se transforme pas en entrepreneuse / artisan d’un coup de baguette magique.

Quelques étapes …

Une créatrice :

L’année dernière, pendant le confinement, je m’étais bien amusé à créer des variations sur le baroudeur. De fil en aiguille, je suis devenue créatrice de sacs.

Un nom :

J’ai longtemps hésité à changer de nom pour quelque chose de plus féminin et de plus poétique. Mais entre Bab et Bernadette, après 15 ans de blog, il est devenu difficile de séparer la créature de sa créatrice.

J’ai donc gardé mon nom de plume.

Un atelier :

J’ai (encore) agrandi mon emprise sur les combles aménagés de ma maison. J’ai tout réorganisé pour en faire un atelier avec différents postes de travail. J’ai investi dans du matériel qui m’aurait semblé tout-à-fait dispendieux en d’autres circonstances.

Là, je ne peux plus m’en passer!

Des sacs…

Ils sont venus tous seuls : des sacs pour aller au boulot ou en balade, avec une touche de fun, des tissus imprimés, et comme toujours de la couleur. Mais comme je n’aime pas refaire exactement la même chose, ils sont quasiment tous uniques.

… et du jean upcyclé

J’ai toujours adoré les sacs récup’ en jean.

Évidemment, il y a un côté écoresponsable qui me plaît, mais j’aime cette matière à la fois déjà travaillée, populaire et intemporelle.

Pour en faire un sac, j’ai besoin de trouver ma matière première. Des jeans démodés ou déchirés à de mauvais endroits, tout le monde en a dans son placard. Avec les sites de vide-dressing, je peux les trouver. D’abord, je les traque : je les veux différents avec des poches, des fermetures, des couleurs improbables. Parfois, j’ai simplement un coup de cœur!

Ensuite, quand je les ai en main, je les observe sous toutes les coutures, afin de ne pas les “gâcher”. Je veux les utiliser au maximum tout en ne manquant pas de matière. J’essaie de tout réutiliser : les poches, les boutons, les ceintures, les passants. Tout peut servir.

Enfin, je les transforme : je choisis leur future forme, je les découds, je les découpe, je les mélange avec d’autres matières et je leur donne une seconde vie. Je couds et je vis chaque sac comme une nouvelle aventure.

Le jean fabriqué à des dizaines de milliers d’exemplaires dans le monde puis laissé de côté dans un placard devient un sac unique. Je l’ai upcyclé (ou surcyclé en français): je lui ai redonné de la valeur, tout en le recyclant.

Une boutique :

Faire tout ça tout en travaillant à temps plein à côté, ça a été un sacré défi. J’ai appris des tas de choses. J’ai aussi eu pas mal d’insomnie à cause de questions pratiques ou existentielles.

Depuis septembre, j’ai pris un mi-temps pour passer à la vitesse supérieure. Je peux donc officiellement vous annoncer que la boutique est ouverte!