Publié le Un commentaire

Pomme Pomme Pomme

Une fois n’est pas coutume la créa d’aujourd’hui est une commande de la part de mon neveu, David. Graphiste de profession (à la recherche d’un emploi actuellement) , il m’a demandé de lui coudre une housse pour le moniteur de son ordinateur Aple().
Le garçon est du genre perfectionniste, alors il m’a directement envoyé le pdf de ce qu’il souhaitait.

C’est à cause de lui en fait, que je me suis mise à faire des appliqués…
Une autre première pour moi était l’utilisation de feutrine. Les couleurs choisies: gris clair et gris foncé (ce qui me donne soudain l’envie urgente de me replonger dans un album de Goldman de mon adolescence)
Il voulait le logo Ap*le sur la housse (c’est pas joli de contrefaire, mais c’est un exemplaire unique, à usage totalement privé).

Voici donc ce que ça a donné:

pom02

 

J’ai donc réalisé la housse suivant les instructions…

pom01
et j’ai aussi réalisé la housse de la housse (ça devient compliqué tout ça!)

pom03
Puisque je m’éclatais à faire mes premiers appliqués, je me suis essayée à un autre logo, celui de mon neveu, DP, sur un étui à lunettes.

pom04
Et oui, nous sommes tous bigleux dans la famille!

Publié le 4 commentaires

Sac à aiguilles à tricoter

J’aime bien utiliser mes restes de tissus en fonction de ce que je veux faire.  Si c’est quelque chose de petit, je vais choisir un petit morceau de tissu plutôt que de couper dans un grand.
Pour cette créa, j’avais juste un tout petit morceau de tissu rayé jaune, rose et vert et un autre de lin écru.

J’avais aussi flashé sur un petit motif de fleur assez pop avec ses pétales assymétriques.

sac-aiguilles-motif

Je l’ai retravaillé avec un logiciel de photo pour l’avoir en plusieurs tailles.
J’ai découpé chaque gabarit avec soin et je les ai utilisés pour copier ce motif  (encore mon stylo blanc) et le broder assez simplement. Je l’ai utilisé dans tous les sens et aussi sur l’envers pour limiter l’impression de répétition.
Pour la broderie, j’ai utilisé des fils roses, verts et jaune (comme par hasard)
Après un essai infructueux, j’ai décidé que la broderie fleurs devrait se cantonner à la partie en lin. J’ai doublé le sac avec un tissu jaune. Dès que le tissu du dessus est brodé, je double, parce que ça évite que ce qu’on met dans le sac se prenne dans les fils. En plus, ça a tout de suite un aspect beaucoup plus fini.

De l’art de bricoler avec les restes:
Pour le lacet, j’ai utilisé ce que j’avais sous la main : de la petite ficelle de coton (ça sert à tout!) et le fil que j’ai utilisé pour broder. Comme je ne brode qu’occasionnellement, j’utilise mon fil à coudre (3 fils en double). J’avais 3 couleurs, j’ai donc fait une simple tresse.

Il me reste toujours de la pâte Fimo. Même les plus petits morceaux, je ne les jette pas. J’ai préparé 2 fleurs et 4 petites perles. Là, j’avoue, j’aurais pu fignoler plus! J’ai tout percé après cuisson avec ma perceuse.

Au départ, je voulais utiliser des perles en Fimo. En le faisant, je me suis plutôt dirigée vers un fermoir en vraie perle. J’en avais des jaunes en stock. C’est beaucoup plus solide. Pour passer la tresse dans les trous, j’en ai fait un lacet avec du scotch de masquage.J’ai coupé cette portion après avoir fait le noeud final. Avec la perle, ça ferme très bien.

Une petite créa que je trouve sympathique, mais qui, bizarrement, m’a donné pas mal de fil à retordre.

Publié le 8 commentaires

La Saison des Hibiscus

L’album-photo

Après avoir réalisé les petits vêtements en appliqué sur le fil à linge, j’ai eu envie de m’attaquer à  un vrai motif floral.
J’ai fouillé un peu sur la toile… j’ai trouvé une police de caractères avec des tas de motifs d’hibiscus.

De cette police, j’ai tiré ce motif :

motif-hibiscus

Avec ça, j’ai recouvert un album photo de la même façon que pour mes livres de cuisine.

Je ne sais pas comment ils se débrouillent pour créer des albums photos, mais ils ne me plaisent jamais, que ce soit les feuillets intérieurs ou la couverture. Celui-là ne me plaisait pas plus que les autres, hormis l’intérieur : tout noir, pas de pochettes plastiques et des feuillets de calques, à l’ancienne.
Tout l’extérieur est en rose (un chemin de table en soldes qui j’avais acheté surtout pour le tissu), et l’intérieur en noir. J’ai utilisé un reste du tissu de mon canapé, qui grâce à ses rayures, fait un rappel de la vraie couverture jaune orangé.
Je vais avoir de l’occupation pour les longues soirées d’hiver… le remplir!

La housse de coussin :

Ça faisait longtemps que j’avais envie de donner un peu de peps à mes petits coussins de canapé. Ce motif d’hibiscus en était l’occasion parfaite. Je l’ai mélangé avec un zeste de pop-art. De quoi réchauffer l’hiver prochain, me faire rêver à des îles ensoleillées…

Publié le Un commentaire

Bricoleuse au boulot

Une fois n’est pas coutume, j’ai eu envie de me mettre à broder des mots à la main.
Pas facile de broder des mots à main levée, alors j’écris à la main sur le tissu avec un stylo blanc que j’ai trouvé l’autre semaine. Discret et pratique, je ne sais pas encore s’il s’en va au lavage, mais une chose est sûre, il sait rester discret.

Voici les quelques essais que j’ai fait pour arriver à mes fins…

1ère tentative : 4 fils à coudre vert clair sur toile bleu marine

J’étais contente de mon “bricoleuse”, par contre, je trouve l’ensemble trop plat et pas fun du tout. Bof bof… je recommence…

2ème tentative : coton à broder bleu tie-and-dye sur bleu rayé

Utiliser les restes, toujours mon credo! Fini ce morceau de coton à broder qui traînait dans ma travailleuse depuis au moins 10 ans. Bleu clair sur bleu clair, ce n’est pas très lisible… les rayures sont mal placées….

3ème tentative: Coton à broder tie-and-dye rose (reste) et 6 fils à coudre rose sur toile de coton

Je ne sais pas si c’est à cause du rose, mais cette version-là me fait plus de l’oeil que les deux autres. En plus je la trouve plus sympathique et vivante que les deux autres. Elle me fait penser à Grease et aux blousons des Pink-Ladies.

C’est celui-là que je vais utiliser! Je ne vous ai pas dit ce que je comptais en faire, voilà :

Mise à jour du 31 août 2007: Hier soir, j’ai terminé ma petite poche pour bricoler en cousant une petite ceinture. J’ai récupéré les fermoirs sur un vieux sac banane que je vais enfin pouvoir mettre à la poubelle. Je pensais en acheter des neufs en couleur, mais je n’ai trouvé que des noirs ou blancs. J’avais déjà ce qu’il faut à la maison.

Publié le 3 commentaires

Petits sachets de lavande

C’est délicieusement démodé…
Je n’ai pas de piles de draps blancs bien rêches dans mon armoire, comme en avaient mes grand’mères.
Par contre, désormais, j’ai mes petits sachets de lavande.

sachet-lavande
Je ne suis toujours pas brodeuse… mais quelques perles de rocailles se sont laissées coudre.
Pour l’autre, j’ai utilisé des “perles” Fimo maison.

Publié le 4 commentaires

Le Plaid Multicolore

Que faire quand on a des tas de petits morceaux de tissus dépareillés et que l’on veut faire de la place dans ses placards?

Le tissu, ça peut toujours servir… mais quand on en stocke une vingtaine de kilos comme moi, ça finit par prendre beaucoup de place. C’est pour cela que j’ai décidé de liquider les petits morceaux colorés en un grand plaid….

plaid-01

Pour cela, j’ai tracé des bandes sur le tissu avec une longue règle en aluminium  de 6cm de large. J’ai découpé à 1 cm à l’extérieur de ces traits. J’ai trié les morceaux par couleurs : rouges, roses, jaunes, orangés, bleus, verts, violets et j’ai viré les couleurs qui n’allaient nulle part. J’ai cousu les petits morceaux bout-à-bout, par couleur, pour donner une longue bande de 150cm environ.

Ensuite, j’ai cousu les bandes côte-à-côte  selon les traits marqués, afin d’avoir toujours des bandes de 6 cm de large. Je n’ai jamais dépassé 50 cm de large. Après, j’ai peut-être fait une bêtise : j’ai voulu doubler les bandes avec un grand morceau de flanelle, ce qui a un peu déformé l’ensemble. Il m’a fallu beaucoup de temps, parce que j’ai cousu cette doublure par de grands zigzags de toutes les couleurs tous les 1 à 2cm. Au final, je trouve que ça crée un homogénéité, et ça donne en plus un aspect “boutis”.

plaid-02

 

Au final, j’avais 3 grandes bandes de 50cm que j’ai cousues ensemble pour terminer le dessus du plaid… et j’ai utilisé pas loin de 4 kilos de tissus!

L’autre face est un plaid du commerce acheté en solde en chenille large. La couleur n’est pas vraiment assortie, mais il est vraiment bien chaud.

plaid-03

 

J’ai placé les deux morceaux l’un sur l’autre, je les ai épinglés, piqués en zigzag tout autour, puis, j’ai fait un biais (qui n’est pas en biais) avec des restes de tissus plus fins de toutes les couleurs (en utilisant aussi la règle de 6 cm de large pour les mesurer!).

plaid-04

Publié le 34 commentaires

Housse de canapé

Le jour J de mon déménagement se rapproche à grands pas. Nouvel espace, nouvelle déco? Non pas vraiment, mais j’ai envie de changer certaines petites choses.
Samedi matin, je suis allée dès l’ouverture là où j’ai acheté pas mal de mes meubles, la communauté Emmaüs de ma région. Suis-je radine? Non, mais je trouve souvent de petites choses pas chères qui m’inspirent et j’adore vraiment les retaper ou les customiser.
C’est toujours un peu l’inconnu, parce qu’il y a quand même de grandes chances de ne pas y trouver son bonheur.Je commence toujours mon petit tour par le bric à brac, situé juste à côté de la benne, et parfois la limite entre les deux n’est pas franchement flagrante.Ensuite, je file sous la serre où sont rangés tous les meubles vraiment pourris. Et là, je tombe sous un meuble bas des années 50 à vue de nez, avec des portes toutes simples comme on en trouvait partout après-guerre. Il est vraiment dégueulasse, gras sous les doigts, mais je sens un potentiel, surtout quand on me dit le prix. (10€)planw_57
Il est très lourd, ce qui tombe bien puisque je veux en faire un plan de travail. Je vais changer les poignées, le décaper (pas du tout difficile, parce qu’en dessous de la couche de crasse, il n’y a plus rien que le bois!) et ensuite créer un nouveau plateau supérieur.Je termine par le nouveau bâtiment de la communauté où on trouve les meubles les plus dignes d’être répérés par les brocanteurs et là, je tombe sur un canapé… entièrement déhoussable, dont la housse est vraiment abîmée, mais la structure comme neuve.

canape-03_2

Et là, comme vous pouvez le voir sur la photo, je me suis laissée tenter!

Pour refaire la housse, ma maman a gentiment décousu l’ancienne. Nous avons choisi un tissu pas cher dans un magasin de déstockage… Je ne suis pas complètement sûre de la couleur du velours, mais sur le moment, je trouvais que c’était le moins mauvais choix. J’ai repris l’ancienne comme patron pour la nouvelle.

canape-01

canape-02

 

Nous nous sommes installées à deux machines à coudre, et 10 heures plus tard, la housse était presque terminée. Quand même!

canape-04

 

Coût total de l’opération:
45€ pour le canapé chez Emmaüs
52€ pour 6,80 m de velours et 3 bobines de fil.
30€ pour 3m de toile rayée.
Toutes les fermetures éclair et les velcros ont été récupérés sur la housse originale.

Soit un canapé très honorable pour 127€

Mise à jour du 17 janvier 2010 :

C’est vrai que je n’étais pas sûre pour la couleur, mais je l’ai gardée quand même presque 4 ans… Depuis quelques mois, j’avais envie d’autre chose, d’un velours gris anthracite. je n’étais pas pressée, mais je regardais régulièrement à mon magasin habituel et sur internet si j’en trouvais.

Bingo l’autre semaine, sur le net, j’ai acheté 8 mètres à 7,50€ le mètre soit 69 € avec les frais de port.

canape-2

A Ajouter à l’addition précédente : un canapé très honorable pour 196€.

Edit du 9 mai 2010 : On me l’a demandé plusieurs fois par e-mail :  je n’ai pas fait de patron papier de la housse de ce canapé.

Publié le 5 commentaires

Sac Papillons

Tout a commencé avec un sac que j’ai aperçu dans les rayons chez Doudou (pour Edouard L.). J’ai flashé dessus, mais plutôt que de l’acheter, je l’ai photographié dans ma tête et je suis rentrée à la maison. Je n’allais quand même pas acheter un sac rebrodé de sequins et de perles alors que je pouvais m’amuser à le faire moi-même (ben oui, ça se passe comme ça dans mon esprit tordu)

J’ai trouvé dans mes archives un reste de joli tissu chambray bleu, un autre turquoise et même une fermeture éclair assortie.

Broder, mais broder quoi?

Je voulais quelque chose de coloré… j’ai choisi des papillons. J’ai juste tracé des formes de papillon sur un des morceaux de tissu bleu au crayon à papier. Je l’ai installé sur mon tambour à broder et je me suis bien amusée pendant une garde de week-end très tranquille (ça arrive rarement, mais ça arrive!)

sac-papillons-14

 

Je ne suis pas brodeuse, je bidouille quelques points dont je ne connais même pas le nom, mais j’ai bien apprécié de broder ces petites perles de rocaille et ces sequins sur le tissu. C’était plein de couleurs, je me suis éclatée!

Je n’ai pas utilisé de coton à broder, parce que je n’en avais pas, j’ai utilisé mon fil habituel, mais en 3 fils doubles, ce qui donne une épaisseur suffisante.

sac-papillons-03

Quelques jours plus tard, j’ai cousu le sac pour les mettre en valeur :

 

Je n’avais pas beaucoup de ce tissu bleu, alors il a fallu faire avec. J’avais aussi mis de côté un tissu à rayures que j’ai utilisé pour donner plus de rigidité au sac.
J’ai découpé un forme dans un vieux papier qui m’a donné la forme de base pour l’avant et l’arrière.
J’ai assemblé les côtés et le renfort avec des épingles, puis j’ai cousu tout autour.
Les tracés sont ceux sur lesquels j’ai cousu qui m’ont permis de moins galérer lors de l’assemblage.
Après avoir cousu à grands points  les morceaux avant la couture à la machine, le sac commençait à prendre forme. J’avais fini le plus facile, à savoir créer la forme générale du sac. Il fallait gérer le pratique et l’esthétique et comme je ne savais pas bien où j’allais, j’ai un peu tatônné!
J’avais enfin une idée plus précise de ce que j’allais faire. J’ai préparé la fermeture avec ses côtés, en camouflant les coutures à l’avance (j’avais déjà connu ce genre de problèmes de coutures de fermetures en fin de parcours qui sont généralement source de galères)

J’ai un peu oublié de faire des photos pendant la réalisation des anses, et j’ai mis beaucoup de temps à tout remettre en ordre pour le sac soit bien symétrique. Comme les épaisseurs de tissus étaient devenues plus importantes, j’étais obligée d’y aller doucement… J’ai enfin terminé l’assemblage : fermetures, anses, doublure intérieure… J’ai aussi ajouté un fond en plastique dur (que je récupère dans les boites de films au boulot)

La même chose au jour le lendemain…

sac-papillons-12

 

Publié le 2 commentaires

Sac Besace

Une création textile de cet hiver…
A la base, un sac besace acheté dans un soldeur pour 5 euros…

sac-fleurs-perles-01

Au final, après un peu de couture, un sac un peu moins commun, beaucoup plus fille que je n’ai pas lâché de tout l’hiver.

sac-fleurs-perles-03
Sur la photo, il a déjà bien vécu (une averse parisienne a gondolé le carton que j’avais mis pour le rigidifier!)