Publié le 50 commentaires

Première Rencontre

Ce matin, en rentrant après quelques courses, j’ai trouvé un gros carton abandonné par le facteur.

bab-et-livre

Quel bonheur, le voilà, ENFIN!

Après 9 mois de travail pour moi, 3 mois de je-ne-sais-pas-tout chez mon éditeur… il a fini par se frayer un chemin et revenir à la maison.

Comme ça revient assez souvent dans les mails et les commentaires : je tiens à préciser que ce livre n’est pas une version papier du blog.  Il n’y a rien du blog dedans, et il n’y aura rien du livre dans le blog. Ce sont vraiment deux choses différentes, à part que je suis dans les deux.

J’ai fabriqué 30 nouvelles créations en bois, en tissu, en  mosaïque, avec un soupçon de récup’ avec les explications en images et parfois quelques schémas.

Il y a par exemple des têtes de lit, des petits meubles, des horloges, une lampe, un pouf, etc.

J’espère qu’il vous plaira..

Publié le 2 commentaires

Bloguer ou écrire, il faut choisir!

Et oui, je me fais rare dans ces pages… un livre s’est emparé de ma vie. Je passe tout mon temps libre depuis, à essayer de l’extraire de ma tête.

Je vais vous raconter un peu ce qui s’est passé depuis la signature du contrat.
N’attendez pas de révélations fracassantes… je garderai le secret jusqu’au bout, vous n’en saurez rien…

Après avoir passé 2 ans à construire mon blog, essayer de nouvelles idées, je me suis retrouvée face à un nouveau défi : tout oublier  et repartir d’une page blanche.
J’ai donc rangé mon cahier de croquis habituel (celui du blog) et j’ en ai acheté 5 tous neufs (plus petits quand même).
Le début a été assez laborieux… je ne créais plus pour moi, mais pour donner l’envie aux autres de s’y mettre à leur tour. Ce n’est pas tout à fait pareil!
Pourtant, c’est aussi une nouvelle liberté, je peux créer des choses que je ne mettrais pas chez moi…
J’ai fait beaucoup de croquis, je n’allais nulle part sans un petit carnet dans mon sac. A une période, ce livre était tellement dans ma tête que j’imaginais des croquis, des formes, même dans la voiture en allant travailler ou simplement en allant me promener à la plage.
Quand l’inspiration manquait, j’allais chatouiller ma carte bancaire et acheter des matériaux, des couleurs. J’en ai emmagasiné une quantité incroyable. Tissus, mosaïques, bois, machins en tous genre, le babzar est devenu supérette!
J’ai volontairement serré les prix des créas, tout ce qui est dans le bouquin est abordable à mon avis.
(vous n’en saurez pas plus!)

Je me suis installé une sorte de studio. Ce n’est pas parfait, mais ça me permet d’avancer un peu quand le temps n’est pas favorable.

babstudio
Je l’installe souvent dehors, et je suis parfois obligée de virer mon chat et ses poils pour me mettre au boulot!

chat-modele
Ma façon de bricoler a changé pour l’occasion. Je travaille sur plusieurs créas en même temps mais sur un temps plus réduit. Je ne peux plus zapper la période fabrication pour les photos. Moi qui serait plutôt une bricoleuse nocturne, je me suis mise au matin…

boutons02
Et je fais toujours des photos de boutons… (pas facile d’illustrer cet article!)

Je ne vais pas revenir tout de suite hanter ce blog comme avant. en tout cas, pas d’ici la fin de l’année. La date de remise du manuscrit approche, je n’ai plus beaucoup de temps et je suis casse-bonbon. L’équation va être ardue!

Imaginez , c’est comme si j’avais deux boulots à temps plein*… alors ne m’en voulez pas… il y a des soirs où j’ai juste envie de ne rien faire, de n’être ni la manipulatrice radio, ni la bricoleuse, ni la blogueuse.

Mais je traîne par là tous les jours pour lire vos commentaires… ben oui, quand même!

A bientôt!

(*) : mais un seul salaire!

PS: Bon anniversaire à ma nièce Virginie!

Publié le Laisser un commentaire

Bienvenue!

Au commencement…

Je me souviens du jour où j’ai ouvert ce blog (enfin l’ancêtre de ce blog). Je revenais d’une garde particulièrement éprouvante et je n’avais pas le courage d’aller me coucher.

J’ai ouvert mon compte sur un coup de tête. J’étais persuadée qu’un mois après, je n’y penserais plus. Finalement, je me suis accrochée et même si mes statistiques ressemblaient à un électrocardiogramme plat, j’ai continué. Je parlais un peu de tout et n’importe quoi.

Les visites ont commencé à arriver : des gens me lisaient. Des gens que je ne connaissais pas. J’ai donc revu ma « ligne éditoriale » et réfléchi à ce que je partagerais et ce que je garderais obstinément pour moi.

Après avoir beaucoup écrit pendant 4 ans, j’ai fait une grande pause où j’ai disparu des écrans. Ce n’était pas volontaire, je n’ai jamais écrit d’adieu. Me voilà revenue.

Tout ça, ça a commencé un jour de mars 2006.

 

Lecteur, Lectrice, je tiens à te féliciter

Il en est peu qui se sont obstinés jusqu’ici.

merci