Mosaïques

Miroir et émaux de Briare [2]

C’était l’occasion que j’attendais de tester la découpe en rond avec ma scie sauteuse.

J’ai donc bidouillé un truc à ma sauce: ma scie sauteuse a pas loin d’une trentaine d’années.

J’ai fixé le guide à la scie et à la planche de médium que je voulais couper. J’ai lancé la coupe et ça a été une cata… La scie était en train de plier! J’ai donc laissé tomber cette idée et je l’ai fait à l’ancienne : j’ai juste suivi le tracé aussi bien que j’ai pu.

Revenons donc à ce miroir :

J’ai choisi de le fixer sur un disque de médium (épaisseur 10mm) de 5cm plus grand que mon miroir.

Sur ce qui sera l’endroit, j’ai posé un ruban de masquage sur tout le pourtour à environ 2mm du bord. Je veux garder le côté poreux du bois pour la pose de la mosaïque.

J’ai ensuite peint en blanc l’envers et la tranche.

Quelques points de colle à chaud pour fixer le miroir.

Comme je n’étais pas vraiment fixée sur le motif, j’ai fait quelques tracés sur le bois.

Ensuite, j’ai repris ma pince japonaise et j’ai commencé la pose avec de la colle à bois à prise rapide, en commençant par le rebord. C’était vraiment une belle journée estivale sur ma terrasse. (comme j’étais en short, j’ai bien ressenti les petits morceaux piquants de mosaïque)

Petit à petit la surface se couvre :

Jusqu’à ce que j’arrive à ce moment fatidique :

C’était justement l’heure du match et de l’apéro alors j’ai laissé tout ça sécher.

Au matin, à la fraîche, j’ai repris mon ouvrage: il était temps de poser le joint. C’était la bonne heure, il ne faisait pas trop chaud.

J’ai utilisé du joint en pâte que j’ai mélangé avant de l’utiliser. Je n’ai pas laissé le joint sécher trop longtemps avant de l’essuyer et j’ai bien fait : 10 minutes ont suffi pour qu’il commence à durcir sur les carreaux. Je l’ai nettoyé plusieurs fois, d’abord à sec pour enlever les excès, puis avec un torchon légèrement humide pour arriver à ce voile caractéristique.

Il ne manquait plus qu’un petit détail bien utile : positionner le crochet à l’arrière.

J’ai fait une petite expérience tant que j’y étais : j’ai dit plusieurs fois que la mosaïque apportait beaucoup de poids à un objet. Ici, avant de commencer, la planche avec le miroir pesait 650 g, avec la mosaïque et le joint, j’arrive à 995 g. C’est quand même un critère à prendre en compte surtout pour des objets qu’on veut accrocher au mur.

Les dernières photos sous un beau ciel bleu:

Et un peu plus tard, à sa résidence finale:

Bab la bricoleuse

Bricoleuse touche-à-tout & blogueuse DIY

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire