Publié le 9 commentaires

Canevas sur Toile de Jute [3]

2020 a été riche en évènements mais je ne pouvais pas finir l’année sans mettre un point final à ce sac commencé en janvier…

Après avoir terminé mon canevas, je l’ai laissé dans un coin en attendant de trouver la bonne combinaison de couleurs. Il était urgent de ne pas me presser: j’étais très occupée à coudre le Baroudeur.

L’association de couleurs est venue sans que je la recherche vraiment. J’avais trouvé un tissu d’ameublement gris légèrement chiné d’un côté auquel j’ai associé une sangle tressée et un simili-cuir cuivré. Les trois me plaisaient ensemble.

Voici mon canevas avant que je commence à l’utiliser.

Je ne savais pas trop si je devais détailler les étapes de fabrication du sac, parce qu’il est encore et toujours inspiré du sac réversible et du sac en simili-bicolore. Il va vraiment falloir que je bosse sur un nouveau modèle.

La toile était bien plus grande que mon ouvrage, et je devais le recouper pour pouvoir l’utiliser. Avant de couper, je devais d’abord le renforcer : pour cela, j’ai fait plusieurs fois le tour en zig-zag 3 points, en n’hésitant pas à m’approcher très près du canevas pour m’éloigner d’environ 1 gros centimètre. Comme ça j’étais sûre que la toile n’allait pas s’effilocher.

Pour la première étape, j’ai donc coupé une bande de tissu gris que j’ai cousu le long de mon canevas. J’avais visé juste quand j’avais choisi une toile de jute grise. Le jaune et le gris, ça marche toujours.

Pour l’autre face, je me suis encore inspirée de la poche du sac en simili-cuir bicolore.

mais cette fois, je l’ai faite en tissu et avec juste le bord de la poche en simili-cuir.

J’ai rassemblé les 2 morceaux avec un fond de simili-cuir.

J’ai fait une surpiqûre pour marquer chaque côté.

J’ai cousu les côtés.

Un petit coup d’œil sur l’autre face :

Le petit pli du fond:

Vu de l’autre côté :

Trop beau :

La sangle tressée s’effiloche très facilement, je l’ai donc arrêtée avec un morceau de ruban de masquage avant de la coudre abondamment.

Elles sont en place et symétriques.

Ensuite je couds ma bande de simili cuir en veillant à ce que mes coutures latérales soient bien alignées. Comme vous pouvez le remarquer sur les photos, je trace l’emplacement de mes coutures.

La doublure:

Pour le plaisir, le retour du tuto de la poche intérieure.

D’un côté, j’ai une bande et un fond de poche.

De l’autre, j’ai un rectangle et un autre fond de poche.

Pour être sûre de bien aligner tous les morceaux, je me répère systématiquement à partir des milieux.

Je couds le bord supérieur en laissant 1 cm de chaque côté non cousu.

Je replie ce cm vers l’intérieur de la poche et je l’épingle.

Je place mes fonds de poches l’un contre l’autre mais je couds les bords de chaque côté en dehors des bords que j’ai protégés à l’intérieur de ma poche.

Je trouve maintenant plus simple de placer ma poche contre la doublure et de coudre les 3 pièces ensemble. En l’écrivant, je m’aperçois que je pourrais certainement simplifier, mais ce sera pour une prochaine fois.

Comme d’habitude, c’est au moment où j’associe les morceaux que j’ai fait le moins de photos… mais c’est aussi le moment le moins photogénique.

Je fabrique ma doublure de la même façon que l’extérieur.

Je prépare ma fermeture à glissière à part, en la faisant moins longue d’environ 6-7 cm que la largeur du sac, pour que le sac puisse s’arrondir élégamment autour ce qui correspond aussi à la largeur totale de la fermeture.

D’un côté le tissu gris, de l’autre, la doublure. Au bout, je rajoute une languette en simil-cuir, ce qui n’est pas le plus évident à faire.

Ensuite je réunis les 3 en commençant par les milieux des côtés, comme ça, ça roule tout seul. C’est la partie où j’ai le moins de photos : c’est loin d’être visuel et en plus je suis pressée de finir. Une fois que j’ai tout retourné, ça me donne ça :

Il est tellement plus beau quand il est terminé!

9 réflexions au sujet de « Canevas sur Toile de Jute [3] »

  1. Bravo l’artiste pour ce magnifique sac !
    J’aime tout : les couleurs, la broderie, la forme et les finitions aux petits oignons !
    Belle fin d’année à vous !

  2. Il est magnifique ce sac !
    Et merci beaucoup pour le pas à pas, très bien expliqué 😁
    Cela m’a donné très envie de m’en faire un …
    magnifique article !

    1. Merci! Je guetterais ça alors…

  3. Impeccable ! Les tons sont superbement assortis. Les explications sont très claires.
    Décidément, tu es douée en tout!

    1. Je peux t’affirmer que je ne suis pas douée en tout, ce blog regorge aussi de mes petits ratés 😉

  4. J adore ce que vous faites. Bravo pour vos ouvrages variés. Merci d avoir conservé votre blog, que je préfère aux autres formes de réseaux sociaux. Merci pour votre dynamisme, j ai commencé un sac avec du canevas jamais terminé, ça me motive pour le finir. Mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Amicalement. Viviane

    1. Bonsoir, pour moi, les réseaux sociaux sont l’extension du blog, c’est comme ça que je le conçois en tout cas. Merci pour tes vœux et je t’adresse à mon tour les miens pour cette nouvelle année.

  5. Très joli, cela m’inspire. Personnellement, sur mon 1er sac, j’ai posé 4 gros boutons bombés de la même couleur sous le fond du sac, pour ne pas user le simili lorsqu’on le pose sur le sol.

    1. Oui, c’est une bonne alternative à des pieds de sac.

Laisser un commentaire