Une galère à 4 pieds

Je voulais rénover une vieille chaise pour ma salle de couture… mais parfois les choses ne se passent pas comme on espère… en voici un parfait exemple.

C’est une chaise que j’avais acheté chez Emmaüs pour 3 €. La structure est très bonne, mais elle a quand même quelques défauts.

chaise-rouge-01

Elle a été vernie à la truelle par son dernier propriétaire. Il y avait  des coulures énormes, du vrai boulot de sagouin. Le pompon, c’est l’adhésif vieillot collé sur l’assise. J’ai gardé un mauvais souvenir des trucs autocollants depuis toujours. Les colles qui vieillissent, beurk!

chaise-rouge-02

En suivant les conseils avisés de plusieurs bricoleurs de ma connaissance, je l’ai grattée minutieusement avec un morceau de verre cassé.
A part le fait qu’il faut faire attention à ne pas se couper avec le  verre, c’est vrai que c’est vraiment très efficace. La fibre du bois est moins abîmée qu’avec du  papier de verre et c’est plus facile dans les petits coins.

Nickel, non?

A la voir comme ça, je me suis dit que c’était dommage de la repeindre…. (si j’avais su…)
Tadam…

chaise-rouge-03


Finies les gratouilles, passons au chatouilles avec le pinceau!

C’est là que ça a coincé!

J’étais donc partie, la fleur au fusil, avec mes pots de peinture et ma petite idée derrière la tête.
J’avais choisi 2 rouges au noms suggestifs: “Cerise exquise” et “Pour la vie”.
Où vont-ils chercher des noms pareils, probablement dans la collection Harlequin.
Les magasins de bricolage se féminisent, ça ne fait plus aucun doute.

couleurs-peinture


Mais avant de commencer à peindre, j’ai voulu tester mon idée.
Tadadam…

essai-chaise


Je ne suis pas une spécialiste du serviettage, c’est clair. La dernière fois que je l’avais utilisé, c’était en 2002, pour mes mini-vitrines “cabane de jardin”
Ici, j’ai commis deux erreurs :
– j’aurais du faire une sous-couche à l’acrylique blanche.
– j’aurais du utiliser un pinceau plus doux et pas un pinceau brosse qui abîme la serviette au fur et à mesure de la pose.

J’ai enlevé tout ça, pour reprendre à zéro, un peu dégoûtée par ma témérité.
J’ai commencé à appliquer joyeusement la peinture, bien installée à l’abri du vent dans ma cour. J’ai constaté assez rapidement que le contraste entre les 2 couleurs était très léger (première couche oblige).

Décidément, ça ne voulait pas…
Pas grave, j’ai arrêté tout et j’ai passé l’après-midi à faire autre chose.

Hier soir,  la première couche de peinture était sèche (au toucher au moins) alors, j’ai fait une deuxième tentative avec ce que j’avais sous la main, de la peinture vinylique pas chère et un vieux pinceau pour le dessin.

Voici les photos que j’ai pris du résultat:

chaise-motif-02


A priori, ça se présente mieux. Y’a juste un petit souci, ça ne tient pas vraiment. La peinture vynilique est de très mauvaise qualité (elle va filer droit à la benne), ce qui donne une espèce de couche de poussière à la surface. Le vernis acrylique que j’ai utilisé pour le serviettage ne tient pas dessus, à cause de cette couche de poussière.

chaise-motif-01


Ce n’est donc pas la peine que je passe tout de suite à l’étape suivante.Au final, je ne suis pas contente du résultat, même en dehors des difficultés techniques.
Elle va donc aller se reposer dans un coin, le temps que j’ai une autre idée.

Désolée, ça finit un peu en eau de boudin cette histoire…. 😉

9 réflexions au sujet de « Une galère à 4 pieds »

  1. bonjour bab,
    depuis que je connais votre site, j’ose enfin innover, si je me trompe tant pis. Je ne me fie plus qu’à moi-même (j’en ai marre d’entendre : c’est pas beau, il y a trop de boulot, ce truc est foutu, c’est criard, où vas-tu mettre çà. Je m’enferme dans ma bulle avec mes idées. Oh ! je n’ai pas encore fait grand chose de bien…bien et même si je me mets de la peinture plein les doigts, le maillot voire les cheveux (dernièrement j’étais une schtroumpfette, j’ai retapé une vieille table de nuit à mon fils) j’ai réussi à la sauver de la benne à ordures (on jette gras !!! j’ai une chaise à faire et ma cuisine est rouge votre idée m’a enchantée et je pense m’y mettre le week-end prochain. Je ne sais pas trop comment on fait pour vous envoyer des photos. Il va falloir que j’apprenne.
    Encore merci pour ce site et bravo pour l’article de presse.

    1. Je n’avais pas pensé à la problématique des images, mais il suffit de m’envoyer un mail, je vous réponds, et vous aurez mon adresse. Y’a plus qu’à ajouter les photos en pièces jointes!

  2. moi je ne me suis pas embêtée, j’ai fait un essai avec de la colle à tapisserie qui me restait et un journal d’annonces, et j’ai tout recouvert en me disant : j’essaie on verra bien, je me suis régalée même si le rendu est spécial…j’ai au moins passé quelques heures de détente et on s’en sert quand on a du monde …elle fait toujours parler

  3. Bonjour Bab,

    Comme tant de gens, j’ai decouvert votre blog en me baladant sur la toile et quel bonheur ! On a l’impression que vous etes a cote quand on lit vos commentaires ! C’est comme si on discutait avec une copine qui est juste la a cote de nous !
    Moi je vous ai decouverte en allant voir ce qu’il y avait sur le net concernant la mosaique. J’ai commence a en faire et j’en suis accro !

    Ma question a vous est celle-ci. J’ai 2 pots en ciment brut avec des visages sculptes dans les pots. Je veux embellir les pots en employant de la mosaique mais tout en gardant les visages. Je suis a cours d’inspiration. J’en ai commence un et voudrais vous le montrer pour que vous me fassiez quelques suggestions.

    Si vous pouviez me repondre afin que j’ai votre adresse et puisse alors vous mettre les photos des 2 pots en PJ,j’en serai ravie.

    Alors au plaisir de vous lire !

    Peggy

    1. Le formulaire “contactez-moi” est là pour ça!

  4. C’est bien pratique le serviettage et/ou le décopatch pour redonner une nouvelle jeunesse aux objets. Belle réussite.

  5. Je reprend après une coupure informatique.
    Belle réussite donc, du moins esthétique. Quant au vernis, ça n’est pas facile de trouver le bon en fonction du support et de la couverture. On finit par en avoir une multitude. Bonne chance pour la suite et trouver une nouvelle idée.

    1. là, c’était plus un problème de pinceau: comme une idiote, j’utilisais un pinceau brosse. Au final, je ne suis vraiment pas très fan des serviettes et du décopatch.

  6. J’utilise plutôt des pinceaux plats ou en rouleaux mais en mousse, ça fait moins de traces et ça ne perd pas ses poils.
    Pour les serviettes et décopatch, par petites touches c’est sympa mais c’est une question de goût évidemment.

Laisser un commentaire