Le Baroudeur

Pour ce petit sac à dos que j’ai malicieusement appelé « Le Baroudeur » (Annie, encore merci pour l’idée), je me suis inspirée des sacs seaux. Je voulais un petit sac léger pas trop compliqué à faire et déclinable à l’envi. Avec le confinement, j’ai même eu le temps d’en faire plusieurs (mais ça sera pour une prochaine fois!)

Les fournitures :

Le Baroudeur Voyageur

Il vous faudra :

Du tissu:

  • Du simili-cuir. J’aimais tellement le coupon de simili cuir vintage utilisé sur le sac en simili-cuir bicolore que j’ai voulu le commander ailleurs en largeur normale. Ce n’est pas le même : la couleur de celui-ci est plus intense et il a une finition brillante. Je ne suis pourtant pas déçue. 30 x 140 cm devraient vous suffire.
  • Du tissu de décoration de poids moyen. Celui que j’ai utilisé pour ce modèle peut être commandé ici. Vous pouvez bien évidemment utiliser du tissu déjà enduit.
  • De la cotonnade imprimée assortie pour la doublure.

De la mercerie/quincaillerie

  • 2 boucles à coulisses de 25 mm
  • 2 demi-anneaux de 25 mm (anneaux en D)
  • 8 œillets de diamètre intérieur 8 mm (de bonne qualité : les Bohin sont très bien) et un poinçon du même diamètre.
  • 1 fermoir aimanté épais (les fins ne sont pas assez puissants)
  • 2 mètres de sangle pour sac de 23 mm de large. J’ai choisi cette sangle parce qu’elle passe juste comme il faut dans les œillets de 8 mm. Si vous prenez de la sangle trop large ou trop épaisse, elle risque d’arracher les œillets en glissant. Comme je l’ai répété depuis des années : faites des tests avant de vous lancer!
  • Un pot d’Odicoat et de quoi l’appliquer : un pinceau, un petit rouleau en mousse et du papier sulfurisé.

Le Tutoriel

L’extérieur

Enduire le tissu

Vous pouvez chercher sur ce blog, je n’ai jamais utilisé de tissu enduit. Pour ce sac, amené à vivre au grand air (si si ça reviendra!), j’ai opté pour un enduit en une couche avec de l’Odicoat. Vu le prix du produit, soyons économe, un morceau de 50 x 26 cm suffira.

J’ai posé mon tissu sur du papier sulfurisé, lui même posé sur un carton, pour ne pas abimer mon plan de travail. L’Odicoat colle bien et les résidus sont difficiles à enlever une fois secs.

J’ai étalé le produit au pinceau. Pour homogénéiser la couche, j’ai passé ensuite un petit rouleau en mousse sec. Pour le séchage, je l’ai accroché avec des porte-pantalons en haut et en bas. Nettoyez bien vos instruments à l’eau savonneuse et rincez.

La surveillance du séchage par le chat n’est pas obligatoire.

Une fois le tissu sec, il est temps de commencer la partie couture…

Coudre le corps du sac

Voici un aperçu des principales pièces à couper disponible sur le pdf. Ne vous lancez pas tout de suite dans la découpe, je vais vous donner les détails pour chaque pièce au fur et à mesure.

Nous allons commencez par préparer la partie tissu enduit / simili-cuir.

Mes dimensions sont un peu plus large que ne pourrait le laisser penser le schéma ci-dessus. Je préfère recouper un peu au bon moment pour avoir un rendu juste.

Découpez une bande de 8 x 50 cm de simili-cuir. Cousez-la bord à bord avec le tissu enduit.

Repliez la couture vers le simili-cuir pour faire une surpiqûre tout le long.

Vous pouvez utiliser un fil plus épais comme du fil pour jean. Je vous conseille d’utiliser un pied presseur pour tissu épais pour faciliter la glisse et d’allonger votre point. N’utilisez le fil à jean que pour les surpiqûres. Pour le reste, du fil standard est suffisant.

Posez le tissu sur le plan de travail en mettant l’envers sur le dessus et la partie simili-cuir vers vous. Vérifiez d’abord que le bord à droite du tissu est bien perpendiculaire à la base. Ensuite, tracez un repère à 2 cm du bord en bas, côté simili. Tracez la ligne qui va de ce point au coin de l’autre côté. Découpez ce côté uniquement, nous couperons le suivant après la couture.

Découpez le patron en taille réelle du fond fourni dans le pdf. Posez le long d’un bord droit de simili-cuir.

Tracez un rectangle de 24 x 32 cm à partir de la partie rectiligne du patron.

Tracez un repère à 2 cm de chaque côté comme sur la photo ci-dessous, puis coupez la partie hachurée.

Repérez bien le bord rectiligne du patron : c’est là que se situera le pli entre la base et le dos. Faites une petite encoche de quelques millimètres de chaque côté.

Maintenant que vos 2 morceaux sont prêts, commencez l’assemblage en suivant le schéma ci-dessous : mettez vos 2 pièces l’une sur l’autre, endroit contre endroit et superposez les 2 petites croix turquoise. C’est là que commence la couture.

Ne cousez que le contour du fond arrondi, mais allez bien jusqu’au repère, ni avant, ni après.

le début et le fin de la couture doivent être parfaitement alignés avec les repères.

Depuis le début, j’avais vu un peu large pour mon morceau tissu/simili (ça évite les mauvaises surprises). À 1 cm environ à l’extérieur de votre couture, tracez la même découpe à 2 cm que sur les autres morceaux.

Faites quelques fentes d’aisance le long de l’arrondi.

Découpez 2 morceaux de 7-8 cm de sangle pour y passer un anneau en D.

Placez l’anneau en D vers l’intérieur, en poussant la sangle au maximum au coin de votre couture.

La bonne distance est celle où vous êtes à l’aise pour coudre, il faut que vous sentiez l’anneau le long de votre pied presseur. Faites une couture renforcée en faisant plusieurs aller-retours.

Reprenez ensuite la couture normalement, bord à bord, jusqu’en au sommet du sac. Quand vous retournez le tout, vous devez obtenir quelque chose comme ça : la sangle est bien dans le coin du pli.

Cousez l’autre côté de la même façon. L’extérieur du corps est prêt.

La doublure :

Elle est un chouïa plus compliquée à cause de la poche intégrée et du décalage à cause des coupes en biais (mais ça va le faire quand même).

Reprenez le patron et découpez-le en ajoutant 1 cm de plus du côté plat. (pour compenser le fait qu’il n’y pas de pli sur cette partie).

Découpez un rectangle de 26 x 70 cm dans de la cotonnade. Cousez ces 2 morceaux en commençant par un coin. Si le morceau est trop long, recoupez. Sur le côté, laissez une belle ouverture pour retourner le tout à la fin.

Découpez 2 rectangles de 13 x 17 cm pour faire la poche.

Découpez une bande de 8 x 70 cm. Pliez-la en 2, alignez-la le long de l’entrée du corps du sac. Recoupez cette mesure sur votre ouvrage : le contour du corps du sac + 2 cm pour la couture.

Alignez la couture de cette bande sur une des coutures entre le tissu et le simili-cuir. Marquez l’emplacement des 2 coutures, ainsi que leur milieu: C’est là que se situera la poche.

La petite astuce est là : au niveau de l’extérieur du sac, il y a un décalage de 2 cm entre le haut et le bas. Pour le compenser, vous allez donc décaler la couture de la poche de 2 cm comme sur la photo ci-dessous.

Quand ces repères sont marqués, vous pouvez coudre un morceau de poche sur chaque morceau, en laissant bien 1 cm de chaque côté pour les couture suivantes.

Réunissez les poches l’une contre l’autre et cousez les contours, jusqu’à la couture et pas plus loin.

Refermez la bande de simili-cuir. Repliez-les petits coins extérieurs à la couture de la poche, puis cousez la cotonnade contre le simili-cuir.

La bande de simili-cuir une fois cousue, doit être de la même taille que l’entrée du corps du sac. Si par contre la partie en cotonnade est un peu trop grande (1 ou 2 cm) : faites quelques petits plis, ça ne se verra pas à l’intérieur.

L’assemblage

Placez la doublure à l’intérieur du sac, endroit contre endroit. Alignez les coutures en mettant bien le côté poche de la doublure le long du côté simili-cuir du corps.

Faites une couture en écartant bien les coutures du simili-cuir, pour réduire l’épaisseur.

Retournez le tout. Marquez la couture avec des pinces. Faites une surpiqûre à un peu moins d’un cm du bord, avec du fil pour jean, si vous en avez.

Ne refermez pas la doublure pour l’instant.

Les finitions

La pose des œillets

Pliez votre sac de manière à bien aligner les coutures. Placez un morceau de ruban de masquage le long du bord pour ne pas l’abîmer. Tracez un premier repère à 1,5 cm des bords de la couture, vers le simili-cuir.

Mesurez la distance qui va de ce repère au bord de l’avant du sac. Sortez la calculatrice et divisez cette distance par 3,5.

Reportez cette distance à partir du repère, à 1,5 cm du bord.

Percez les trous à l’aide du poinçon et d’un marteau. Pour ne pas abîmer le poinçon, utilisez plutôt une cale martyre en bois dur ou en parquet (ne faites pas tout ce que je fais!)

Placez l’œillet sur son support, puis le tissu, puis l’anneau. Positionnez l’outil fourni et tapez avec le marteau pour que les bords intérieurs de l’œillet se referment sur l’anneau. (Si vous êtes en appartement, c’est là que ça coince).

La pose du fermoir aimanté

Placez le repère à 3 cm du bord et à mi-chemin entre les 2 œillets. Faites 2 petites découpes au ciseau en pliant le simili-cuir pour passer les pattes de l’aimant.

Refermez l’aimant à l’intérieur du sac en passant par le trou de la doublure.

Finitions de la doublure

Faites une petite surpiqûre le long de la poche.

Refermez la doublure.

Il ouvre la bouche, il est tout content : le baroudeur est presque prêt!

Mise en place de la sangle

Comme j’ai déjà beaucoup écrit pour ce tutoriel, voici la fin du tutoriel en vidéo:

C’était un peu long, comme à mon habitude, mais je pense que ça valait le coup. C’est le moment de la séance photo du Baroudeur voyageur :

Je vous présenterai le reste de ses compagnons dans un prochain article.

(À suivre)

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Sylvier dit :

    Merci pour ce tuto et le partage de toutes les astuces.

  2. josye dit :

    Merci pour ce tuto. Ton sac est très joli. Dès que je veux coudre des épaisseurs ma machine n’avance pas. J’utilise une machine brother. je n’ose pas tenter. Je vois que tu as un pied spécial, mais il faut une aiguille de quelle taille?.

    1. Bab la bricoleuse dit :

      Bonjour, quand tu parles d’épaisseur, tu parles de quoi exactement ? Quel genre de tissu, quel genre de fil?

  3. JOSYE dit :

    en ce moment je couds des masques, pour coudre l’élastique, la machine fait du sur place pour démarrer, si je ne fais pas attention, elle arrache le tissu. Je ne l’ai pas depuis longtemps, je m’en sers peut être mal?

    1. Bab la bricoleuse dit :

      Déjà, je suis une bricoleuse qui couds et pas une couturière qui bricole… donc je n’ai de technique que ce que j’ai appris toute seule.
      Ok, ce n’est pas vraiment un problème d’épaisseur mais de démarrage. Si tu démarres trop au bord, le tissu n’arrive pas au niveau de l’entraînement et donc ça bouchonne. Je pense que tu devrais tenter de le faire dans l’autre sens, tu pars du tissu vers l’élastique. Le tissu sera entraîné et ce sera plus facile. Si tu regardes la vidéo que j’ai faite pour les masques, je couds du cordonnet (encore plus épais) avec le tissu, mais en commençant par le milieu, ça facilite souvent la couture. Pour répondre à ta question de départ, j’utilise habituellement des aiguilles universelles en 70 pour les cotonnades.

  4. josye dit :

    je te remercie, depuis que je commence par le milieu ça va beaucoup mieux, sinon pour toi, j’ai lu sur un site que tu peux partir du bord avec un morceau de tissu différent et du coup ça part facilement. Merci pour tes conseils. Maintenant que les livraisons sont plus faciles, je vais me lancer.

    1. Bab la bricoleuse dit :

      Je suis loin de tout savoir, mais j’en apprends tous les jours. Merci!

Répondre à Bab la bricoleuse Annuler la réponse.