Le Baroudeur [3]: Opération Récup’

Le Baroudeur, version jean’s ou tee-shirt!

Le baroudeur, version tee-shirt.

Voici mon tee-shirt: de mauvaise qualité, il avait très mal vieilli: il s’était élargi, raccourci et le col partait en… vrac (oui vrac, c’est le bon mot)

Évidemment, il était assez fin.

Pour qu’il devienne plus apte à se tenir en public, j’ai commencé l’entoiler avec un intissé thermocollant. Je suis allé jusqu’aux manches, en commençant du centre vers les extérieurs pour éviter de faire des plis.

C’était pas mal, mais pas encore assez épais : j’ai donc remis une couche de toile thermocollante noire.

Cette fois, sans être rigide, la texture générale était plus compatible avec ce que je voulais en faire. J’ai recoupé le tissu aux bonnes dimensions (le tuto est dans la première partie). Comme je ne voulais pas couper le motif, j’ai préféré ne pas mettre de bande de simili en bas. Ça m’arrangeait bien, j’ai pu terminer un morceau de simili avec cette création.

J’aurais voulu mettre de la quincaillerie dorée et une sangle de couleur, mais confinement oblige, j’ai fait avec ce que j’avais sous la main.

À partir de là, la couture était assez simple, j’ai commencé la couture de l’arrondi par le milieu. Je l’ai doublé avec une cotonnade beige avec des petites étoiles.

Il est quand même wonderful, non?

Le baroudeur, version jean

J’ai déjà publié des sacs en jean, ici et . Depuis ces publications, je gardais précieusement un jean droit taille basse assez peu porté parce que je n’étais pas très bien dedans. Les tailles standard et hautes sont revenues à la mode. Bye bye le jean!

Je voulais garder la ceinture du jean pour faire le haut du sac. J’ai choisi la partie arrière qui était plus droite. J’ai coupé un rectangle, en évitant les coutures des côtés (trop épaisses) et les arrondis de l’entrejambe. En largeur, j’avais 46 cm (pour une taille 44): il fallait que j’adapte le modèle, parce que ce n’était pas assez large. J’avais 26 cm de hauteur, ce qui était parfait.

J’ai donc réduit mon patron de 2 cm en largeur (sur la partie droite) : 1 cm aurait probablement suffit.

Il me restait assez peu de mon coupon utilisé pour faire le sac en simili-cuir bicolore, ça m’arrangeait donc plutôt de réduire un peu la voilure: j’ai découpé une bande de 7 cm au lieu de 8 cm pour le bas.

J’ai commencé la couture du fond par le milieu pour bien aligner la couture du jean et les poches.

J’ai tenté une seconde surpiqûre sur la bande du bas qui aplatit bien la couture et donne un fini plus « pro ».

J’ai coupé 2 petites bandes de 5 cm de large que j’ai simplement repliées et cousues sur les bords avec un fil camel pour reprendre les surpiqûres du jean.

Pour la doublure, j’ai choisi un imprimé gris-bleu avec des grues et des branches de cerisier en fleurs (nommé « Mandchourie ») qui m’emmenait loin du Far-West, mais qui s’accordait très bien avec mes 2 couleurs. Je n’avais qu’un reste de coupon, j’ai opté pour une poche plaquée en jean, doublée de cotonnade.

J’ai cousu ma poche tout autour, puis je l’ai retournée. J’ai fait une double surpiqûre en haut et ensuite tout autour.

J’aurais pu repasser tout ça, quand même…

C’est au niveau de la partie supérieure que j’ai eu le plus de soucis alors qu’en fait c’était assez simple. J’ai rallongé le morceau du fond en simili de quelques cm en ajoutant une pièce cousue. Ensuite, j’ai rabattu ce morceau vers l’intérieur, sur l’envers. J’ai cousu ma doublure sur ce morceau, de manière à ce que, pour le reste du jean, je puisse la coudre à la main le long de la ceinture.

intérieur du sac : ajout d’une bande de simili.
Extérieur du sac : couture sur les côtés de façons à entourer la ceinture en jean.

Quand je retourne le tout, ma ceinture en jean et ma bordure en simili se suivent. C’en est presque magique…

et ma doublure suit le bas de la ceinture en jean

Je n’ai plus qu’à coudre la doublure à la main, le long de la base intérieure de la ceinture.

Juste avant de finir ma couture de la doublure, j’ai pensé à mettre en place mes aimants. Pour celui sur le bord en simili, pas de souci: je suis passée par l’intérieur.

Pour l’autre partie, je ne voulais pas découdre la ceinture du jean : j’ai décousu simplement le haut du passant du milieu, je l’ai rabattu vers le bas. J’ai posé mon aimant sur un rectangle de simili-cuir que j’ai ensuite cousu à l’intérieur de la ceinture, comme une étiquette (qui m’a donné du fil à retordre quand même).

Il ne manquait plus qu’un gland en simili-cuir pour ajouter une pointe de fantaisie.

J’avais peu de choix de couleur de sangle, j’ai choisi un gris moyen. Avant le confinement, j’avais un méga-stock de sangles (j’avais fait le plein l’année dernière pour un projet qui n’a jamais vu le jour), mais là, à force de m’amuser autour de ce sac, mon stock s’amenuise, il va falloir que je crée autre chose… sans sangle.

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marie dit :

    C’est vraiment excellent, j’adore 😊
    Quel talent, bravo !
    Cela me donne envie de me faire un sac baroudeur.

    1. Bab la bricoleuse dit :

      Bonjour, quand tu l’auras fini, tu m’enverras une photo! 😉

  2. Bonsoir, comment faire pour vous suivre ? Merci

    1. Bab la bricoleuse dit :

      Comme vous voulez, par e-mail, Facebook, Instagram, etc… Tous les liens sont en bas de la page, à votre choix.

Répondre à Viciana Helene Annuler la réponse.