Le Sac aux 3 Sapins

Ce modèle  de sac est devenu ma marotte de l’année. Et oui, je vous en ai déjà présenté 2 versions : ici et .

Je l’ai conçu avec 2 impératifs:  qu’il soit économique et rapide à faire. 
Économique, parce que le vrai cadeau, c’est ce qu’il contient. Rapide parce que c’est un sac léger, qui demande plus de travail qu’un sac acheté, mais pas trop quand même (il faut qu’il vous reste du temps si vous le livrez avec des gourmandises maison). 

Pour rendre celui-ci unique, je suis partie d’un motif isolé sur un tissu de Noël que je pensais utiliser pour la doublure.  Mais comme je devais l’offrir mi-novembre, je l’ai dé-noël-isé.

Je n’ai pas pu tromper mon monde: ma belle-sœur, ravie d’avoir un petit sac pour emmener sa gamelle au boulot, l’a remarqué: « il fait un peu Noël « . C’était donc bien le moment pour l’insérer dans ces pages, quitte à le re-noël-iser en ajoutant quelques flocons de neige ou quelques étoiles à la peinture textile.

Le Tutoriel

Fournitures

  • 50 cm de toile de couleur naturelle en 160 cm de large coupée en 2:  je peux donc faire 2 sacs avec un seul coupon.
  • 150 cm de ruban en lin, plus léger que de la sangle . 
  • 80 x 32 cm de cotonnade imprimée.
  • Quelques chutes de tissus

Les appliqués

Pour faire un sac,  j’ai donc un morceau de 80×50 cm. Je commence par découper une bande de 10 x 80 cm que je mets de côté.

Je coupe le morceau restant (80 x 40) en 2, de façon à avoir 2 carrés de 40 x 40, mais comme j’enlève les bordures du tissu un peu plus épaisses, il me reste 2 x (38 x 40 cm).

Comme je peux parfois être tête-en-l’air, je me pose des repères en ruban de masquage en haut et en bas. Il y a 2 faces à faire en appliqués avec le même motif, c’est mieux si les motifs sont symétriques…

Je  commence par le tronc du milieu. Je le place au milieu de ma pièce de tissu à environ 1 cm de mon ruban de masquage du bas.

J’épingle, et je fais le tour au point droit. Ensuite, je découpe au plus prêt. C’est tout, pas de point de bourdon… juste une simple couture.

J’ajoute ensuite les 2 autres troncs :

J’ai choisi 3 imprimés dans les tons verts. Ce n’est pas forcément facile d’accorder les tissus… J’ai plusieurs trucs pour le faire. d’abord, je mets tous les tissus côte à côte  dans les mêmes gammes de teinte et j’enlève ceux qui « jurent », sans a priori. Il faut tailler dans le vif, car on ne verra que le tissu qui ne va pas. Une fois que la sélection est faite, pour être sûr, il faut regarder d’un autre œil. Pour cela, il suffit de le prendre en photo. La photo mettra en valeur ce qui ne va pas.  Ici, j’ai fait 2 sélections, une pour chaque face, avec un tissu en commun qui sera repris pour la doublure.

J’ai découpé ma silhouette de sapin dans mon pdf. Je l’ai plié au niveau du pointillé. Les sapins arrière sont plus petits pour donner une perspective.

Après les avoir épinglés au endroits prévus (en chevauchant le tronc d’environ 1 cm), je couds, puis je découpe.

Quand mes 2 sapins arrières sont prêts, je déplie la silhouette en papier pour placer le dernier.

Je customise mes 2 faces de la même façon.

La couture du sac

J’ai coupé mon ruban de lin en 2 morceaux de 75 cm. Je les place sur l’endroit de mes faces en laissant dépasser de 3 cm, comme sur la photo suivante.

Je couds les 2 faces ensembles par un côté.

Je prépare ma doublure en cousant la bande de (10 x 80) avec la doublure (32 x 80)

Je place ma doublure dans le prolongement de mes faces maintenant cousues ensemble. Je couds.

Je refais quelques coutures de renforts sur les 3 cm en trop, sur la partie doublure.

Je couds le tout en tube en mettant bien face à face la couture entre la doublure et le tissu extérieur.

Je couds le fond du sac (uniquement), puis je le plie à 45° en alignant les coutures des 2 côtés. Je couds à 6 cm le long du ruban de masquage.

Je coupe la pointe. Je l’autre coin de la même façon.

Je fais la même chose de l’autre côté sur la doublure en laissant un espace ouvert au milieu.

Je retourne le tout, je referme le trou dans la doublure et je termine par une couture pour marquer le bord du sac.

Il est temps de le remplir de gourmandises et de l’offrir…

 

Laisser un commentaire