Mon nouveau Coin Couture [1]

Je me suis installée dans ma nouvelle maison en 2011,  mais ce n’est que récemment que j’ai commencé à réfléchir à mon nouveau coin couture.

Question couture, les choses ont évolué ces derniers mois. J’ai changé de machine à coudre l’année dernière. La vieille Electrolux increvable (elle fonctionne toujours!) a laissé place une Brother flambant neuve.

Au revoir…

Être confrontée à cette nouvelle machine a été très révélateur du fait que je n’y connaissais pas grand chose. Depuis 35 ans, je cousais au feeling. Ces derniers mois, j’ai donc pris le temps de lire des bouquins sur la couture à la machine. J’ai acheté toute une collection de pieds-presseurs et d’aiguilles et j’ai commencé à m’intéresser à la couture de vêtements avec patron.

Pour l’instant, je ne suis pas encore satisfaite de mes résultats et je me demande même si je ne suis pas un peu masochiste à passer autant de temps à essayer de faire quelque chose que je pourrais simplement trouver tout fait dans une boutique…

Mais revenons à mon nouveau coin couture.

Si en couture, je me sens frustrée, en bricolage bois, par contre, j’arrive à faire deux-trois trucs…

Quelques jours après mon emménagement
Tiens, un nouveau parquet

De janvier à fin avril, j’ai fait quelques travaux dans ma mezzanine. Je l’avais déjà décorée une première fois avant de rencontrer mon compagnon. J’avais fait de grandes rayures bayadère avec des restes de peinture.

mon-coin-couture-4-01

C’était probablement un peu trop girly pour lui. Je l’aime beaucoup plus que le rose, alors en début d’année, j’ai joyeusement repeint la mezzanine en “corail” et “kaolin” avec son aval pour le choix des couleurs.

Ensuite, mon bureau couture s’est mis en place un peu à la va-comme-je-te-pousse.

J’ai d’abord choisi l’endroit idéal et lumineux pour installer ma machine : sous le grand Velux orienté au nord. Ensuite, j’ai décidé que la table en pin sur laquelle j’avais fait toutes mes études avait fait son temps : cabossée, jaunie, revernie déjà deux fois… il était temps de passer à autre chose.

J’ai commencé par créer un petite étagère insérée dans la charpente, pour y mettre un appareil essentiel: la box internet. J’en avais assez de la voir se balader sur mon bureau.

Habillage de la poutre

Il me restait un morceau de plan de travail blanc d’environ 1,20 m de long avec le chant d’origine sur le côté gauche. Ça tombait bien, à droite, j’avais la charpente.

Pour fixer mon plan de travail, j’avais donc la charpente à droite. A gauche, j’ai pensé un temps à créer une structure en bois, mais je me suis ravisée et j’ai fait beaucoup plus simple: j’ai acheté un caisson de cuisine avec une porte blanche de 30 cm de large. En ne mettant pas les pieds, ce meuble fait 70 cm de haut, c’est à dire la hauteur habituelle pour une table. J’ai juste posé 4 patins sous le meuble. J’avais déjà les tiroirs en plastique transparents où j’ai pu ranger tout mon fil et divers consommables.

Je n’avais plus qu’à fixer les équerres sur la charpente en face pour y placer mon plan de travail.  J’ai fait une gouttière dans le plan, à droite sous la petite étagère pour y faire passer les fils de la machine. J’ai aussi fabriqué un grand tiroir posé sur rails coulissants très pratique pour y mettre mes pieds-presseurs, aiguilles, ciseaux, règles…

Je n’ai plus aucune excuse pour ne pas m’y mettre, maintenant.

2 réflexions au sujet de « Mon nouveau Coin Couture [1] »

  1. Sous la fenêtre, cela doit être très agréable !

    1. Oui, et c’est agréable quelque soit la saison… J’adore ce bureau!

Répondre à Noémi Annuler la réponse.