Aménagement en sous-pente [1]

Installer des placards sous les combles : partie 1

A l’étage, nous avons une mezzanine, 2 chambres, une salle de bain et des WC.

L’inconvénient de ces pièces est qu’elles sont aménagées dans des combles assez bas. Un rang ou deux de parpaings n’auraient pas été de trop, mais ce n’est pas le cas. Le long des murs, la hauteur sous-plafond est au minimum de 60 cm. La charpente est visible à certains endroits. Ça ne facilite pas l’aménagement. 

Voici deux photos prises avant les travaux:

J’ai aménagé ces espaces de différentes manières, mais je vais vous faire un aperçu complet de l’intégration de placards avec portes coulissantes. 

Épisode 1 : Construction du mur intégré. 

Cette installation exige de la petite maçonnerie et c’est mieux de le faire quand on refait toute la pièce, notamment le sol.

L’idée est de prolonger le mur le long du chien-assis vers le sol d’un seul tenant. Ainsi, cette construction donne la sensation d’un placard totalement intégré et une impression visuelle de hauteur.

Fournitures:

  • des briques de béton cellulaire 
  • du mortier-colle pour béton cellulaire
  • un niveau laser : un peu onéreux, mais tellement pratique…  Il va permettre de faire l’aplomb correct à partir du mur déjà  en place vers le sol d’où va démarrer le nouveau mur.
  • une fausse-équerre: avec ça, pas de souci pour reporter le bon angle, sans faire de mesure.
  • une équerre de menuisier
  • de l’enduit de lissage, des truelles et couteaux à enduire
  • une scie à bois
  • de la peinture murale

Il faut d’abord trouver la position exacte du futur mur. Je le veux perpendiculaire au mur du fond, donc je place une simple équerre de menuisier pour déterminer son axe principal. Je place mon niveau à bulle, au niveau du mur d’en face, le long de cet angle. Là, je me suis aperçue que le mur haut n’était déjà pas bien vertical. Ce que je veux, c’est que les 2 murs puissent finir par se confondre.

J’ai choisi des briques de béton cellulaire de 10 cm d’épaisseur. Elles font 60 cm de profondeur. Je ne vais pas avoir besoin de les recouper, parce que c’est une profondeur tout à fait classique pour un placard. 

Mon mur sera collé directement sur le béton. J’ai découpé la sous-couche sur laquelle était posé le parquet à la taille prévue pour la base de mon mur. Je prépare ma colle et je n’ai plus qu’à suivre l’alignement du laser pour placer mes briques.

Une fois arrivée à celle qui va faire la jonction avec le comble, je prends 2 mesures:

  • La hauteur qui manque jusqu’au coin -5mm pour la colle.
  • L’angle entre le mur et le comble avec la fausse équerre.

Je reporte tout ça sur la brique suivante que je coupe avec une scie à bois manuelle classique (scie égoïne).

Mon mur monte rapidement. Je veille à l’alignement des briques entres elles dans tous les sens et sur le laser. Une fois qu’il est terminé, je passe directement à la phase enduit: pas besoin d’attendre que le mortier-colle soit sec. Les blocs de béton cellulaire étant très secs eux-mêmes, la colle s’assèche très rapidement.

Par contre, après, je laisse bien sécher au moins 24 heures avant de re-poncer mon enduit. La première couche d’enduit sert à « saturer » la surface du béton, la seconde (voire plus) sert aux finitions, en n’oubliant pas de poncer entre chaque couche. Je termine avec 2 couches de peinture. Là, c’est le moment de passer l’aspirateur et d’évacuer les restes de béton cellulaire…

À suivre

Laisser un commentaire