Couture Assistée par Ordinateur [2]

Il y a quelques jours, j’ai commencé un long tuto sur la réalisation d’un tissu à carreaux, de type patchwork, comme celui que j’avais réalisé pour le « plaid pixels« , en m’aidant d’un outil informatique pour la conception avant couture.

Dans la première partie, j’ai scanné des carrés en taille réelle des tissus que j’allais utiliser et je les ai enregistrés individuellement.Il est temps de passer à la phase « méninges » avec l’organisation des carreaux.

DEUXIÈME PARTIE : ORGANISER VOS CARREAUX SUR L’ORDINATEUR.

Comme la semaine dernière, j’ai réalisé un petit diaporama de copies d’écran de la réalisation dans « The Gimp ».

Avant de commencer, il faut déterminer la taille du tissu à réaliser.

Pour l’exemple ici, je pars sur un tissu de 100cmx100cm en carreaux de 10cm. Ça fait déjà 100 carreaux, c’est un beau départ. A l’étape précédente, j’ai choisi une échelle de 200 pixels (en 72ppp)  pour 10 cm de tissu réel. Ceci permet de garder un aspect reconnaissable du tissu. Si les carreaux sont vraiment trop petits, j’aurais du mal à le reconnaître quand je passerais à la partie couture proprement dite.

Comme 200 pixels = 10cm, il faut donc que mon image fasse 2000 x 2000 pixels.

Ouvrez The Gimp.

1. Allez dans Fichier => Nouvelle Image
2. La boîte de dialogue Créer une nouvelle image s’ouvre. Changer la taille de l’image en 2000×2000, puis cliquez sur Valider.
3. L’écran présente alors un grand carré blanc.
4. Allez dans Fichier => Ouvrir en tant que calques…
5. Une boîte de dialogue s’ouvre : sélectionnez le répertoire où vous avez enregistré les carreaux. Sélectionnez en un puis cliquez sur Ouvrir.
6. Le carreau est maintenant posé au milieu de l’image.
7. Cliquez sur l’outil de déplacement. Vous pouvez alors déplacez votre carreaux où vous voulez sur votre feuille.
8. Je trouve plus pratique de créer une sorte de grille pour placer mes carreaux. Pour cela, il suffit d’aller cliquer dans les règles et de ramener la souris en maintenant cliqué.
9. Allez dans Fenêtre => Fenêtres ancrables => Calques
10. Une boîte de dialogue Calques s’ouvre.
11. Sélectionnez l’arrière-plan en cliquant dessus puis cliquez sur verrouiller. Cela vous évitera de bouger l’arrière-plan (= l’image de fond blanche) par inadvertance au cours de vos changements.
12. Vous pouvez alors ajouter tous les carreaux que vous aviez enregistrer de la même façon en allant dans Fichier => Ouvrir en tant que calques…
13. Vous pouvez aussi dupliquer tout simplement les calques déjà présents : sélectionnez le calque à dupliquer en cliquant dessus, puis cliquez en bas de la boîte de dialogue sur crée une copie de ce calque et l’ajoute à l’image.
14. Une copie de ce calque s’empile au dessus du calque d’origine, vous n’avez plus qu’à le déplacer avec la souris. En cliquant plusieurs fois, vous pouvez en créer plusieurs d’affilée.
15. Il ne vous reste plus qu’à chercher votre propre façon d’harmoniser les carreaux.
16. Quand vous avez terminé, allez dans : Fichier => Enregistrez sous…
17
18. Comme le JPEG ne peut pas gérer les calques, laissez le format choisi par le logiciel (xcf), nommez votre image (ici : grille). Vous pouvez fermez et reprendre votre mise au point un autre jour.
  • 1. Allez dans Fichier => Nouvelle Image
  • La boîte de dialogue Créer une nouvelle image s’ouvre.
  • Changer la taille de l’image en 2000×2000 pixels, puis cliquez sur Valider.
  • L’écran présente alors un grand carré blanc.
  • Allez dans Fichier => Ouvrir en tant que calques…
  • Une boîte de dialogue s’ouvre : sélectionnez le répertoire où vous avez enregistré les carreaux.
  • Sélectionnez en un puis cliquez sur Ouvrir.
  • Le carreau est maintenant posé au milieu de l’image.
  • Cliquez sur l’outil de déplacement. Vous pouvez alors déplacez votre carreaux où vous voulez sur votre feuille. Je trouve plus pratique de créer une sorte de grille pour placer mes carreaux. Pour cela, il suffit d’aller cliquer dans les règles et de ramener la souris en maintenant cliqué.
  • Allez dans Fenêtre => Fenêtres ancrables => Calques
  • Une boîte de dialogue Calques s’ouvre.
  • Sélectionnez l’arrière-plan en cliquant dessus puis cliquez sur verrouiller. Cela vous évitera de bouger l’arrière-plan (= l’image de fond blanche) par inadvertance au cours de vos changements.
  • Vous pouvez alors ajouter tous les carreaux que vous aviez enregistrés de la même façon en allant dans Fichier => Ouvrir en tant que calques…
  • Vous pouvez aussi dupliquer tout simplement les calques déjà présents : sélectionnez le calque à dupliquer en cliquant dessus, puis cliquez en bas de la boîte de dialogue sur crée une copie de ce calque et l’ajoute à l’image.
  • Une copie de ce calque s’empile au dessus du calque d’origine, vous n’avez plus qu’à le déplacer avec la souris. En cliquant plusieurs fois, vous pouvez en créer plusieurs d’affilée.
  • Il ne vous reste plus qu’à chercher votre propre façon d’harmoniser les carreaux afin de remplir totalement l’image.
  • Quand vous avez terminé, allez dans : Fichier => Enregistrez sous… Comme le JPEG ne peut pas gérer les calques, laissez le format choisi par le logiciel (xcf), nommez votre image  (ici : grille).
  • Vous pouvez fermez et reprendre votre mise au point un autre jour.

COMMENT CRÉER UN EFFET « PIXELS »

J’avais essayé une distribution totalement aléatoire et je trouvais que les couleurs tranchaient trop :

tuto-plaid-28

Je suis donc revenue à mon idée de départ, ce que j’appelle effet « Pixels ». J’aime bien cet effet parce que je trouve qu’il crée une sorte d’harmonie visuelle. Les couleurs ne tranchent pas entre elle. Par contre, il vous faut de nombreuses couleurs avec plusieurs tons dans chaque teinte, c’est ce qui permettra de donner un aspect dégradé entre vos couleurs.

Contrairement au Plaid Pixels où je n’avais utilisé que des couleurs unies, j’ai ajouté ici des imprimés un peu 70’s sur fond blanc et des tissus rayés bayadère. Le but de ce tissu était d’utiliser le maximum de restes pour en faire quelque chose de nouveau…

Je répartis d’abord les noirs sur toute la surface, puis j’ajoute les gris comme s’ils étaient dégradés du noir et aussi tous seuls à certains endroits. Ensuite, je place mes couleurs par dégradé : les chocolats, les marrons, les bordeaux puis je passe aux violets, rouges, roses, oranges…

pixels01

J’ajoute ensuite les oranges plus clairs, puis les jaunes, puis mes tissus imprimés sur fond blanc. A chaque fois, j’essaie de bien les répartir sur toute la surface.

pixels02

A partir des jaunes, je peux ajouter des verts, des turquoises et ensuite des bleus puis avec les mauves, je peux rejoindre mes zones rouges/ violettes de départ.

tissu-pixels

Une fois que c’est fait, il n’y a plus qu’à passer à l’étape suivante : la couture !

11 commentaires Ajouter un commentaire

  1. indalaaa dit :

    je me disais bien qu’il y avait une astuce pour cet effet pixel! quand on connait les couleurs de départ et l’ordre c’est bien plus facile de retrouver la technique et la logique!!!! c’est génial!

    1. Bab la bricoleuse dit :

      Je trouve toujours que c’est plus facile de créer un truc harmonieux si tu te donnes quelques règles de base.

  2. flemmarde dit :

    pfiouuu, un sacré boulot dis donc. enfin, c vrai que un plaid, c’est pas comme si tu pouvais t’amuser à « essayer » en vrai. même par terre, ça doit prendre énormément de place (et en plus, ça risque de faire mal au dos à force de se baisser).
    chapeau en tous cas, le plaid est super beau, et les couleurs, ça rend vraiment super bien!!

    1. Bab la bricoleuse dit :

      J’ai essayé un peu par terre au début… même avec une vingtaine de carreaux, c’était ingérable… Avec l’ordi, c’est facile, il y a quelques manipulations au départ, mais ensuite tu peux créer autant de motifs que tu veux et en plus tu as ton plan tout prêt pour la partie couture. Il n’y a plus qu’à découper et coudre les morceaux en suivant le motif.

  3. Le travail de dingue !!!! …. et c’est une bonne façon d’utiliser ces restes de tissus … merci pour ce tuto si bien expliqué …

  4. claire dit :

    Un travail de fou … Je ne suis pas sûre que j’aimerai le faire !
    C’est vrai que ton modèle final est beaucoup plus « aéré » que la proposition du net …
    Félicitations à toi !

  5. del300776 dit :

    MAGNIFIQUE
    tout simplement (parce qu’avec toi tout parait toujours simple)
    mais tellement joli …
    bravo

  6. liardcharlene dit :

    Bonjour, j’ai finalement trouvé votre tuto… Je trouve ce plaid vraiment magnifique ! En effet, la disposition « pixels » et bien plus agréable à regarder.
    Et pour l’utilisation de GIMP, j’ai une petite astuce pour le quadrillage : dans affichage>afficher la grille, puis dans image>configurer la grille
    Ainsi on a directement le quadrillage que l’on souhaite. Puis pour placer les carrés à leurs places, on peut faire dans affichage>aligner sur la grille.
    J’ai trouvé cette astuce parce que je n’avais pas compris le « dans la règle faire glisser la souris », mais c’est simplement parce que sur mon petit écran, je ne visualisais pas la bonne photographie… Je viens de comprendre ce que vous vouliez dire 🙂 Il m’aura juste fallu 2 jours !

    Merci pour vos retours d’expérience, tutos et autres idées en photo, c’est très enrichissant.

    1. Bab la bricoleuse dit :

      Bonjour, c’est le problème des tutoriels, c’est aussi qu’ils vieillissent alors que les logiciels sont mis à jour. Ce n’est peut-être plus très exact et je n’ai pas trop le temps de mettre les tutos à jour. Je ne suis pas très familière de The Gimp alors, c’est bien si vous pouvez boucher les trous…
      Par contre, je suis très impressionnée de trouver quelqu’un qui a le courage de suivre ce tuto. C’est l’un des plus balèzes, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

      1. liardcharlene dit :

        Oui le jeu en vaut la chandelle ! Il fut un temps pas si lointain, je maitrisais gimp mieux qu’aujourd’hui. On oublie facilement ce qu’on n’utilise pas. Mais suivre ce tuto n’a pas été compliqué, vu que je connaissais un peu l’instrument. J’ai fait un plaid en jean’s avec 17×17 carrés de 15cm… soit 289 carrés ! Le pire n’a pas été gimp, plutôt tout le reste ! Et puis j’ai abandonné l’idée de le molletonner, finalement juste une doublure, pour mettre sur la pelouse c’est bien suffisant. En tout cas, ce plaid pixel est fabuleux. Il me donne envie d’en refaire un plus coloré (oui un camaïeux de jean’s ça lasse vite même si j’en suis très contente il manque de panache).

      2. Bab la bricoleuse dit :

        Coucou! Je suis très contente que tu sois allée au bout. C’est cool de savoir qu’il y a d’autres fondu(e)s capables de faire ce genre de trucs…
        Merci beaucoup!

Laisser un commentaire