Ma cuisine [2]

Voici l’épisode #2 de la création de ma petite cuisine aménagée. L’épisode #1 est là.

5. Le rebord carrelé

La structure a été réalisée avec deux planches d’aggloméré de 22mm d’épaisseur, sur lesquelles j’ai fixé un champ en le laissant déborder sur l’intérieur (colle à bois  + pointes sans tête). L’intérêt est de cacher le rebord des carreaux. Ensuite, j’ai peint le champ en vert basilic.

planw_14

Après ça, je n’avais plus qu’à coller les carreaux de verre à la colle carrelage. Je tiens à préciser que j’avais anticipé les dimensions au cours de ma visite au magasin, que ce soit la largeur du champ ou le morceau d’agglo.

24 heures plus tard, j’ai fait le joint :


6. Le plateau en hêtre.

planw_08
planw_09

Il n’y avait pas grand’chose à y faire :

Je l’ai coupé un peu en biais pour suivre l’angle du mur et ensuite, je l’ai vernis avec 2 couches spécial plan de travail.

7. La case poubelle

planw_24

Élément hyper simple, elle a été construite à partir de 3 planches de pin de 30 cm de largeur, d’un morceau de tasseau et d’un morceau de planche de récup.

8. Le casier à bouteilles

planw_33


Il n’a qu’un seul intérêt : combler l’espace entre le frigo et l’évier. Son autre particularité est que je l’ai réalisé avec des restes de matériaux, notamment des planches de palettes. Il est très aéré, afin de permettre l’aération du frigo et d’éviter que l’humidité s’installe à cause de l’évier.
Comme pour le plan de travail principal, je lui ai préparé un plan en hêtre vernis et un rebord carrelé.

planw_35

9. Le module étagères

planw_18

Une structure, comportant 2 étagères dont une supportant des spots va être simplement posée sur le plan de travail. Je vais travailler sur les montants, pour leur donner une allure un peu moins « droite ». J’ai fait une première découpe à la scie sauteuse.
Ce n’était pas la première découpe de ce genre que je faisais et j’ai appris avec le temps qu’il fallait faire très attention au sens de la fibre de bois afin de ne pas faire des découpes qui risquent de fendre. Le dessin de la découpe est donc un peu influencé par le bois lui-même.

planw_61


Quand j’ai deux montants identiques à faire, je les fixe ensemble à l’aide de pattes de fixations plates qu’on trouve au rayon quincaillerie.
Je m’installe confortablement et c’est parti! Je n’hésite pas à retourner ensuite les morceaux pour corriger et faire un trait droit à la scie sauteuse (j’ai toujours tendance à le faire en biais). Ensuite, je ponce longuement à la ponceuse vibrante, pour gommer le trait de scie.

planw_25

Sur l’étagère du bas, je vais fixer des spots sur patères afin d’éclairer juste le plan de travail. Pour cela, l’idéal est que je passe la gaine du fil directement dans la planche.

J’utilise un foret de 8mm directement dans l’épaisseur de la planche. Je perce grossièrement pour le retrouver. Cette zone sera cachée sous la patère. Pour la partie électricité, je fais appel à mon frère. Je trouve ça assez drôle alors je vous livre le contenu de nos mails à ce sujet :

Salut frangin!

Une petite question d’électricité.
J’ai acheté deux petits spots patères de 50 watts. Je n’ai pas spécialement réfléchi au comment les installer et là je commence à me dire que j’aurais peut-être du demander au vendeur.
1. Qu’est-ce que je dois utiliser comme fils (pour ne pas faire cramer toute la maison)
2. t’aurais pas un petit schéma de montage, parce que les circuits en parallèle ou en série, je me souviens bien des noms mais plus trop à quoi ça correspond et ce qu’il me faut à moi.
A part brancher un interrupteur, je suis un peu nouille…

Salut Bab,

Il faut les brancher en parallèle, sinon dès qu’une ampoule grille tu n’auras plus de lumière. Pour le câblage, pour la lumière c’est du fil (dans une gaine plastique) ou un câble gainé de 1.5²  et pour les prises du 2.5².

cablage
Pour les couleurs de fil le vert/jaune la terre, le bleu le neutre, le rouge la phase (pas important pour les lampes c’est de l’alternatif.)
Fais des recherche à « norme électrique » … A++

Salut Frangin !
Merci pour le schéma… ça m’a rappelé mes cours de 5ème!
Je vais donc pouvoir bricoler ça ces prochains jours.ps: t’es toujours plus précis que Google.

planw_26


Voilà la forme finale des étagères.

J’ai creusé un sillon à l’arrière pour passer le fil. Je n’avais pas de matériel adéquat, j’ai donc juste tracé une ligne sur laquelle j’ai fait de nombreux petits trous  rapprochés avec la perceuse, puis j’ai passé du papier à  poncer dans la gorge créée. Une fois le fil électrique passé et quelques agrafes cavalier posées, ça ne bougera plus et c’est totalement invisible.

10. La mise en couleurs

planw_11

J’avais choisi la couleur « basilic ». J’ai peint les portes de cette couleur, ainsi que les tiroirs et très vite, j’ai eu envie de peindre le buffet dans une teinte un peu plus foncé.

planw_29
planw_32

J’ai tout d’abord tenté une approche avec un pot de peinture (1) que j’avais en stock, mais je le trouvais trop foncé et trop bleu.

Ça n’a vraiment pas été facile de trouver ma teinte au magasin.  J’ai donc pris quelque chose d’approchant : un vert pomme (2)
Dommage, cette fois, je le trouvais un peu trop caca d’oie, je ne suis vraiment pas fan des teintes rompues.
J’ai donc testé un premier mélange (3), en le comparant avec la couleur basilic (la prise) et les teintes du carrelage de verre. Pour faire ce mélange, j’ai mélangé basilic et pomme et j’ai ajouté une touche de bleu outremer.
En ajoutant encore un peu plus de basilic(4), je me suis aperçue que je m’éloignais déjà de ce que je voulais.
J’ai donc fait un pot de verre de « ma couleur ».

11. Les portes et les tiroirs

planw_13

Cela n’a pas été simple du tout.

Les 2 tiroirs avaient vieilli de façon différente : l’un s’était usé au contact du meuble (presque 0,5cm d’épaisseur en moins au bout) alors que l’autre avait au contraire usé l’intérieur du meuble.

planw_12
planw_62


J’ai ôté les fonds, que j’ai remplacé par des planches de contreplaqué vernis neuves, j’ai reconsolidé le tout.
J’ai du enlevé la peinture à certains endroits que je venais de peindre, tout simplement parce que les tiroirs n’entraient plus. Au final, tout s’est arrangé et plutôt que de tenter d’enlever toute la peinture pour faire quelque chose de très homogène, j’ai juste reverni les endroits grattés pour passer.

Cela n’a pas été plus simple de « laquer » les portes. Là aussi, j’ai terminé par une couche de vernis plan de travail, antichoc.

planw_36


Cette photo fait justement la transition vers …

12. Les poignées

J’avais mon idée bien arrêtée depuis le début. Entre mai et juillet 2004, j’ai créé mon premier grand meuble grandeur nature : mon buffet de cuisine.
A l’époque j’avais trouvé des poignées de portes en forme de cuillères, fourchettes et couteaux. J’en avais acheté 6 (à 5 € pièce).
Quelques semaines plus tard, j’achète mon MCI (septembre 2004) et je tombe sur ça:

couverts-01
couverts-02

Jusqu’à ce que je retrouve cet article, j’étais persuadée qu’il y avait une photos de poignées en forme de cuillères, mais je pense que c’est surtout mon esprit qui avait fait le lien en image dans ma tête.

planw_30

J’ai donc tordu et percé quelques petites cuillères toutes simples trouvées chez mes parents avec une pince.

13. La structure finale

planw_37

J’ai préparé l’installation de la table de cuisson par la construction d’une structure en gros tasseaux.

J’ai découpé le plan de travail avec la scie sauteuse. Les dimensions de sécurité étaient données dans le livret l’accompagnant, ce qui fait que je pense que mon installation est aux normes.

C’était la dernière ligne droite : tout assembler et aussi faire les branchements.
Cela n’a pas été facile de fixer de fixer les éléments ensembles, surtout le plan de travail. Je peux dire que j’ai eu quelques suées, mais j’ai réussi – je n’allais pas abandonner maintenant!-
Comme je n’avais plus de prise pour brancher l’allumage électronique de ma table de cuisson, j’ai fabriqué une petite rallonge qui traverse le buffet sous l’évier pour accéder à une prise libre.
J’ai aussi fixé la multiprise sur le meuble, à brancher sous la structure.
Tout l’ensemble, hormis les étagères qui sont juste posées sur le plan de travail, est solidaire. Ce qui fait que je peux déplacer l’ensemble. Je n’ai fait aucun trou dans le mur.

14. Ça donne quoi alors?

La construction est terminée, allez donc faire un tour par là.

Laisser un commentaire